09 avril 2019

conteur de sciences

Je m’exprime comme un funambule sur son fil. Ce fil est celui qui serpente entre la science et la poésie. Et mon balancier trempe un coup dans la science, un coup dans la poésie. Un mouvement entraîne un autre, comme une respiration. C’est ainsi que ma pensée chemine en se balançant et que le public me suit. Ce sont les parcours en ligne droite qui sont usants. Mais il ne peut y avoir de fatigue lorsque l’on balance. Nous n’avons pas seulement deux oreilles ou deux yeux, nous avons aussi deux cerveaux. Les enfants aiment être... [Lire la suite]
Posté par henri marc à 11:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]